FR

EMPREINTES DE DINOSAURES ET LAPIAZ À LOULLE

stdClass Object
(
    [TYPE_DE_PRODUIT] => 2000028
    [ADRPROD_LIBELLE_COMMUNE] => LOULLE
    [ADRPROD_CP] => 39300
    [ADRPROD_TEL] => 03 84 52 43 67
    [ADRPROD_COMPL_ADRESSE] => Lieu dit le Bois aux salpêtriers
    [NOM] => EMPREINTES DE DINOSAURES ET LAPIAZ À LOULLE
    [PRODUIT] => 319001750
    [LATITUDE] => 46,7141116586302
    [LONGITUDE] => 5,8919433783874
    [COMMENTAIRE] => Ce grand site à pistes de dinosaures d’intérêt international serait encore inconnu sans l’oeil averti d’un randonneur.
De 2007 à 2010, une équipe du laboratoire Paléo-Environnement et Paléo-Biosphère du CNRS et de l’Université Lyon 1, dirigée par Jean-Michel Mazin et le Pr Pierre Hantzpergue y a conduit des campagnes de fouilles et de relevés divers. Sur plus de 3 000 m², datant d’environ 155 millions d’années, près de 1 500 empreintes y ont été relevées. Correspondant à 21 pistes de dinosaures sauropodes et 6 de dinosaures théropodes (dont celles d’un animal géant actuellement inconnu en Europe), elles constituent un témoignage rare de l’histoire de la Terre.
Faute de protection, la fragilité de la dalle calcaire, le gel hivernal et le piétinement des visiteurs conduisaient à une altération rapide et irrémédiable de ce site exceptionnel. Une grande partie est désormais protégée. Une passerelle de visite et des panneaux expliquent ce que l’on voit sur la partie laissée visible. Ainsi, on comprend le milieu dans lequel ont évolué les dinosaures, d’une barrière de récif à une lagune de très faible profondeur qui se découvrait au gré des oscillations du niveau marin.
À proximité, le lapiaz est un beau but de visite, comme le belvédère du Bénédegand.
    [DATMAJ] => 2018-04-24T11:06:21+00:00
    [DATECREATION] => 2018-01-08T17:24:29+00:00
    [ALIAS] => empreintes-de-dinosaures-et-lapiaz-a-loulle-319001750
    [CRITERES] => Array
        (
            [319000024] => stdClass Object
                (
                    [NOM] => Curiosités
                    [MODALITES] => Array
                        (
                            [319000070] => stdClass Object
                                (
                                    [NOM] => monuments et routes touristiques
                                    [VALEUR] => 
                                )

                            [319000067] => stdClass Object
                                (
                                    [NOM] => animations et excursions (culture)
                                    [VALEUR] => 
                                )

                            [319000068] => stdClass Object
                                (
                                    [NOM] => culture
                                    [VALEUR] => 
                                )

                        )

                )

        )

    [HORAIRES] => Array
        (
        )

    [DISPONIBILITES] => Array
        (
        )

    [RELATIONS] => Array
        (
            [0] => stdClass Object
                (
                    [PRODUIT] => 
                    [NOM] => 
                )

        )

)
1
Retour
Voir sur la carte

Coordonnées


Lieu dit le Bois aux salpêtriers
39300 LOULLE
Tel. 03 84 52 43 67

Ce grand site à pistes de dinosaures d’intérêt international serait encore inconnu sans l’oeil averti d’un randonneur.
De 2007 à 2010, une équipe du laboratoire Paléo-Environnement et Paléo-Biosphère du CNRS et de l’Université Lyon 1, dirigée par Jean-Michel Mazin et le Pr Pierre Hantzpergue y a conduit des campagnes de fouilles et de relevés divers. Sur plus de 3 000 m², datant d’environ 155 millions d’années, près de 1 500 empreintes y ont été relevées. Correspondant à 21 pistes de dinosaures sauropodes et 6 de dinosaures théropodes (dont celles d’un animal géant actuellement inconnu en Europe), elles constituent un témoignage rare de l’histoire de la Terre.
Faute de protection, la fragilité de la dalle calcaire, le gel hivernal et le piétinement des visiteurs conduisaient à une altération rapide et irrémédiable de ce site exceptionnel. Une grande partie est désormais protégée. Une passerelle de visite et des panneaux expliquent ce que l’on voit sur la partie laissée visible. Ainsi, on comprend le milieu dans lequel ont évolué les dinosaures, d’une barrière de récif à une lagune de très faible profondeur qui se découvrait au gré des oscillations du niveau marin.
À proximité, le lapiaz est un beau but de visite, comme le belvédère du Bénédegand.